vallée des singes vacances aquitaine

La Vallée des Singes

En 1998, Wim Mager un néerlandais qui vivait à Romagne et qui est aussi à l’origine du parc Apenheul, dans la Vienne a eu la brillante idée de construire dans ce territoire un parc zoologique. Son projet prend forme et il a réussi à fonder la Vallée des Singes. Comme son nom l’indique, cet endroit est dédié particulièrement pour abriter les primates. Des îles végétalisées leur servent de lieux de vie. On y trouve aussi des lémuriens.

Description du parc

Plus de 30 espèces vivent sur les petites îles de la Vallée des Singes qui s’étend sur 16 hectares. On y trouve des espèces les plus petites comme les ouistitis pygmées et celles qui sont imposantes comme les gorilles. Parmi les habitants du parc, on peut aussi admirer des callicèbes, des colobes, des chimpanzés, des singes laineux, des mandrills, des atèles à face rouge, des atèles à ventre blanc, des hocheurs à nez blanc, des géladas, des capucins, des magots ou encore des bonobos.

Certains primates comme les lémuriens sont également visibles dans ce parc. Il y a diverses espèces à savoir les makis catta, les makis couronnés et les makis vari.

En général, on ne peut pas s’approcher de trop près de ces animaux. Toutefois, on peut les admirer sauter dans les arbres et ramasser des fruits.

Conservation

Coordinateur d’un programme européen pour les espèces menacées ou EEP qui concerne particulièrement les singes-araignées communs, ce parc apporte aussi son soutien à plusieurs associations qui œuvrent dans la protection des primates à travers le monde via le Conservatoire pour la Protection des Primates. Ce dernier fait un don de 100 000 euros tous les ans, dont le but de conserver les primates.

En 2012, pour honorer les missions qu’elle entreprenne et son engagement dans la protection des espèces menacées et de l’environnement, la Vallée des Singes reçoit la norme ISO 14001. Cette une sorte de distinction qui certifie que le parc s’engage à atteindre ses buts fixés au préalable dans une démarche d’amélioration constante.