jardin de la fontaine vacances hérault

Jardins de la Fontaine

Il s’agit d’un parc public aménagé autour d’une source nîmoise originelle. L’organisation architecturale de cet endroit met en relief deux monuments antiques importants de la cité : la Tour Magne et le Temple de Diane. Il faut également noter que cet endroit fut l’un des premiers parcs publics ouverts dans le continent européen. Et jusqu’à présent, il demeure encore l’un des plus exceptionnels de tous.

Historique

À l’époque gallo-romaine, le quartier où se trouvent les Jardins de la Fontaine s’est beaucoup évolué. On y a construit plusieurs éléments somptueux et des demeures mystérieuses.

En 1745, sur les bases de ces vestiges, on a aménagé ce parc. Jacques-Philippe Mareschal, alors ingénieur militaire du roi Louis XV à l’époque a pris en main les travaux. Au début, l’objectif de la construction des jardins était d’en faire un lieu central d’une cité spacieuse.

En 1991, les Jardins de la Fontaine ont obtenu le titre des monuments historiques pour la liste de 1840. Ils font également partie de la classification des Jardins remarquables de France, avec un label octroyé par le ministère de la Culture.

Ce que dissimule l’ensemble du parc

Les Jardins de la Fontaine adoptent un style de jardin à la française. Ils sont centrés sur la source fondatrice de la ville. Son plan est cohérent au sanctuaire antique, les vestiges et le nymphée central.

Outre le design remarquable et l’aménagement exceptionnel des espèces végétales qui composent cet endroit, on y trouve aussi des canaux de régulation, un double escalier et un canal du quai de la Fontaine.

Des plantes comme les cèdres, les marronniers d’Inde et les pins ornent le long des allées. On y trouve aussi une grande variété d’espèces de plantes méditerranéennes.

Mais ce qui rend spécial ce lieu ce sont les vases et les statues venant du château de la Mosson à Montpellier. Ces éléments sont dispersés dans le site.