visite du sous marin espadon vacances loire

Sous-Marin l’Espadon

Il fait partie de la classe Naval. Ce sont les chantiers Augustin Normand du Havre qui l’ont construit en 1958. Il s’agit du 5e de la série des Narval, première génération de sous-marins conçus après la guerre. Comme ses semblables, il était apte de performances qui dépassaient celles des meilleurs sous-marins utilisés par l’Allemagne lors de la Seconde Guerre Mondiale. Ce sous-marin était le lieu de travail de 65 hommes au total.

Histoire du sous-marin devenu musée

Entre les années 1960 et 1985, ce sous-marin a passé 33 796 heures en plongée et 2 561 jours en mer. Son parcours total équivaut à 17 fois le tour de la planète soit 360 547 milles. Il a déjà fait un voyage sur les côtes africaines, aux pôles, le long de la mer Méditerranée et aux Antilles.

En 1964, il était accompagné du Marsouin pour faire une croisière polaire en mer de Norvège.

En septembre 1985, l’Espadon a effectué sa dernière mission. Il a quitté Lorient pour atteindre les rives de Saint-Nazaire en aout 1986. À cet endroit, il est devenu un bâtiment-musée.

C’est la première fois en France qu’un sous-marin est démilitarisé pour en faire un site touristique que le public puisse visiter.

Que peut-on admirer dans ce sous-marin ?

Des guides et audioguides assurent la visite dans le sous-marin l’Espadon. On peut sillonner des couloirs qui mènent à des pièces où l’équipage a vécu. Lors de la visite, on apprend l’histoire de cet engin, l’historique de ses missions, mais aussi les différentes responsabilités dans son enceinte comme le travail des « oreilles d’or » ou encore du poste de pilotage.

Ce site permet aussi aux plus rêveurs de s’imaginer dans une plongée en profondeur des océans. Il leur emporte en expédition au fond des mers et au-dessous de la surface visible habituellement.

Il est même possible de se mettre sur les postes de commande là où les commandants de bord se sont assis.